Nouveau paysage politique et institutionnel : repenser la transition pour les collectivités des Hauts-de-France

Présentation générale

Les récentes élections présidentielles et législatives vont donner une nouvelle orientation aux politiques nationales. S’il est encore difficile d’en mesurer l’impact au niveau local, il est certain que les élu-es locaux des Hauts-de-France vont devoir réadapter leurs politiques à de nouveaux leviers et contraintes d’action. Comment penser l’exercice de son mandat dans ce nouveau contexte ? Comment engager son territoire dans une nouvelle transition économique, sociale et environnementale, qui tienne compte du nouveau paysage politique ? Ce séminaire sera l’occasion d’analyser des actions publiques exemplaires et d’étudier les perspectives aujourd’hui possibles pour engager la Transition.

Du 01 juillet 2017 au 02 juillet 2017

01 juillet 2017 de 14h à 19h30
02 juillet 2017 de 9h30 à 12h30
Accueil à partir de 13h30 le 01/07 et de 9h le 02/07

Boulogne-sur-Mer

ULCO
21 Rue Saint-Louis
Boulogne-sur-Mer (France)

Tarif 1 journée


Imprimer le programme

Samedi 1er juillet

Accueil à partir de 13h30

14h – 16h : Plénière

Elu-es en Hauts-de-France : comprendre et analyser le nouveau contexte, évaluer son action pour préparer l’avenir

Les élections présidentielles et législatives ont bouleversé le paysage politique d’une manière inattendue et radicale. Pour les élu-es locaux, il s’agit aujourd’hui de repenser leur action en fonction des priorités qui seront données par le nouveau gouvernement et l’assemblée nationale qui vient d’être désignée. Quelles marges de manœuvre et quelle légitimité pour les acteurs des territoires ? Comment envisager les prochaines échéances de leur mandat? Comment incarner des valeurs qui, comme l’écologie, suscitent à la fois un intérêt grandissant dans l’opinion publique, et une interprétation contrastée par les pouvoirs publics ? Cette plénière aura pour objectifs d’apporter aux élu-es des éléments de réflexion et de prospective afin d’analyser leur action passée, actuelle et préparer l’avenir.

Intervenantes :

  • Vanessa Jérôme, politiste LabEx Tepsis/EHESS-CESSP (Paris), membre du Conseil scientifique de la Fondation de l’Écologie Politique.
  • Marie Toussaint, membre du Conseil scientifique de la Fondation de l’Écologie Politique et de l’assemblée générale de la Fondation verte européenne, juriste en droit international de l’environnement et présidente de l’association Notre affaire à tous.

16h30 – 19h30 : Ateliers thématiques au choix

Atelier 1 : Notre région et l’Europe : quels enjeux aujourd’hui ?

Le projet européen, complexe, suscite aujourd’hui doutes et incertitudes. Pour les élu-es, Il s’agit aujourd’hui de raviver l’adhésion de leurs concitoyen-nes en portant des propositions réalistes, qui répondent à leurs préoccupations. Cet atelier aura pour objectif d’analyser les principaux enjeux pour les Hauts-de-France : migrants, brexit, eurorégion, transports… . Il s’agira aussi de comprendre comment relier les politiques menées localement au projet européen, afin de mieux identifier les obstacles, mais aussi les bénéfices réciproques territoires – UE.

Intervenantes :

  • Karima Delli, députée européenne, présidente de la commission Transport au Parlement européen.
  • Marie Toussaint, membre du Conseil scientifique de la Fondation de l’Écologie Politique et de l’assemblée générale de la Fondation verte européenne, juriste en droit international de l’environnement et présidente de l’association Notre affaire à tous.

Atelier 2 – Visite de terrain : la transition écologique du littoral

A travers la visite du port de Boulogne, occasion est donnée de mieux appréhender la transition à l’œuvre du littoral Somme – Pas de Calais – Nord. Cette transition est économique et énergétique, par le développement de grands projets d’éolien en mer au large de Dunkerque ou celui à l’étude sur une zone s’étendant de Fort-Mahon au Touquet. Elle se traduit aussi par la reconversion d’activités industrielles (Ecophos). Comment œuvrer pour une transition soutenable de ce milieu écologiquement fragile ? L’objectif de cet atelier sur le terrain sera d’étudier les outils à disposition des élu-es pour renforcer la transition écologique du littoral.

Intervenant :

  • Un représentant de Virage Énergie.

Avec le témoignage de :

  • Denis Buhagiar, conseiller municipal de Wimereux.

Atelier 3 – Comment contribuer à la transparence et la moralisation de la vie politique ?

La dernière campagne présidentielle, et le début du nouveau quinquennat ont été agités par de multiples affaires impliquant des acteurs politiques, le plus souvent titulaires de mandats électifs. Ces scandales alimentent le discrédit jeté sur les femmes et hommes politiques. Comment redonner une légitimité aux élu-es, et confiance en leurs actions ? Une analyse critique du projet de loi de moralisation de la vie publique permettra d’alimenter la réflexion, et d’étudier les moyens à disposition des élu-es locaux pour relayer cette nécessaire mise en conformité de l’action publique aux intérêts généraux.

Intervenant:

Pierre Januel

Dimanche 2 juillet

Accueil à partir de 9h

9h30 – 12h30 : Ateliers thématiques au choix

Atelier 1 – Quelle(s) monnaie(s) locale(s) en Hauts-de-France ?

La Métropole et la Ville de Lille souhaitent créer et de développer une monnaie complémentaire sur le territoire de la MEL. De nombreux acteurs, notamment universitaires, sont associés au développement de ce projet, afin d’en garantir la faisabilité et la viabilité. Cet atelier permettra de faire le point sur ce projet, et d’opérer une comparaison avec une autre monnaie complémentaire, innovante et exemplaire : l’eusko du Pays Basque.

Intervenant-es :

  • Un-e représentant-e du comité de pilotage de l’eusko (à confirmer).
  • Sandrine Rousseau, économiste, enseignante, chercheuse.
  • Un-e membre du RTES (à confirmer).

Atelier 2 – Repenser la place du vivant dans les politiques publiques

Les récentes élections ont traduit un intérêt croissant de l’opinion et des acteurs publics pour la condition animale. En repensant son rapport aux autres espèces, il s’agit en effet d’envisager de changer de perspectives pour améliorer le bien être du Vivant, qu’il soit animal ou humain. Comment traduire ce nouveau paradigme dans l’action menée au niveau local ? Cet atelier aura pour objectifs d’éclairer les élu-es soucieux d’inclure cette dimension dans la mise en œuvre de politiques soutenables.

Intervenantes :

  • Charlotte Talpaert
  • Magali Bruyant